Rudy SALLES nommé Vice-président de la Commission d’enquête sur l’autorisation d’émettre de la chaîne Numéro 23

ASSEMBLÉE NATIONALE

Mercredi 22 juin 2016

Rudy SALLES nommé Vice-président de la « Commission d’enquête sur les conditions d’octroi d’une autorisation d’émettre à la chaîne Numéro 23 et de sa vente ».

CSA Numéro 23 Commission enquête @rudysalles

Le 14 octobre 2015, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a décidé de retirer son autorisation d’émettre à la chaîne Numéro 23, à la suite de révélations de certains agissements liés à son octroi, le 3 juillet 2012. Cette décision a été annulée par décision d’un juge administratif du Conseil d’État, le 30 mars 2016.

Le CSA garant des règles et des procédures a été désavoué. La Représentation nationale soucieuse du respect de celles-ci qui ont pour objet notamment d’assurer une pluralité des opérateurs dans le respect de l’utilité publique, a décidé de créer une commission d’enquête parlementaire.
Dans sa séance du mardi 21 juin 2016, la commission d’enquête sur « les conditions d’octroi d’une autorisation d’émettre à la chaîne Numéro 23 et de sa vente », présidée par Christian KERT (LR) a nommé Rudy SALLES (UDI) en tant que Vice-président de celle-ci.

Le Député niçois réagit : «  le rôle d’un député ne se limite pas à sa fonction de législateur. Il intervient aussi a posteriori de certaines actions, de certains faits touchant de près ou de loin une action publique au sens large. Ce contrôle se réalise au sein d’une Commission d’enquête. Cet outil parlementaire a pour objectif aujourd’hui de faire la transparence sur le dossier de la chaîne Numéro 23. Ma fonction de Vice-président s’exprimera autour de 3 approches :

  • d’analyser les circonstances précises dans lesquelles une autorisation d’émettre a été octroyée à la société Diversité TV France pour diffuser la chaîne Numéro 23,
  • de vérifier les contrôles mis en œuvre envers la société titulaire de l’autorisation pour vérifier le respect des engagements qu’elle a souscrits notamment dans ses démarches et dans la convention signée avec le CSA,
  • d’apprécier les conditions dans lesquelles ont évolué l’actionnariat et le contrôle de la société titulaire de l’autorisation, ainsi que les moyens et les actions mis en œuvre par le CSA dans ce cadre.

Au final, notre travail devra faire la lumière sur tous les éléments de ce dossier. Le travail du CSA sera bien entendu étudié et évalué. L’objectif ne sera pas d’organiser une chasse aux sorcières mais une chasse aux dysfonctionnements : ceux précisément qui ont conduit un juge administratif à annuler cette décision du CSA. »

 

Car-permanence – Quartier Libération – Vendredi 24 juin 2016

Car permance - Libération vendredi 24 juin 2016

Retrouvez-moi dans mon car-permanence, vendredi matin, de 10h30 à 12h30.

Pour optimiser votre accueil et pour toute éventuelle question, je vous invite à contacter ma permanence au 04 93 80 35 00.

Motiver les élèves en décrochage scolaire par une prime à l’école Buissonnière de 1000€ !

COMMUNIQUÉ

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT

Mercredi 15 juin 2016

Rudy SALLES : « Motiver les élèves en décrochage scolaire par une prime à l’école Buissonnière de 1000€ ! »

AN QAG décrochage scolaire @rudysalles

Rudy SALLES porte-parole du Groupe UDI à l’Assemblée nationale a interrogé Mme Najat VALLAUD BELKACEM lors de la traditionnelle séance de Questions au Gouvernement.Après avoir fait un état des lieux sur les échecs répétés de ce gouvernement en matière de réformes scolaires, le député niçois a abordé l’objet de son intervention auprès de la Ministre : la prime de 1000€ accordée aux élèves bousiers en cas de décrochage scolaire (après 6 mois continus).

Pour Rudy SALLES, ce dispositif est « une prime à l’école buissonnière. Sans responsabilisation, sans suivi, ni personnel encadrant, le Gouvernement va encourager le décrochage des jeunes les plus faibles à sortir du système scolaire, à la marginalisation… Prenons l’exemple de deux élèves en situation scolaire difficile, suivant une même formation : si l’un des deux décide de s’arrêter pendant 6 mois, il bénéficiera d’une prime de 1 000€ alors que l’autre qui se sera accroché à ses difficultés scolaires n’aura rien !! Telle est la vision personnelle du « mérite » selon la Ministre.

Une lutte efficace contre le décrochage devra passer par des actions de prévention sérieuses et un accompagnement dès l’école primaire, en assurant notamment la maîtrise de la lecture et l’écriture pour tous. L’apprentissage du français doit être prioritaire à celui d’une autre langue, surtout si cette dernière renforcerait un sentiment communautariste.

Rudy SALLES conclut : « Avec un ton léger frisant l’insolence, la Ministre de l’éducation s’est refermée sur ses dogmes et ses idéologies de saupoudrages tous azimuts. L’excellence républicaine, l’exigence et le mérite sont pour elle des concepts désuets. Pour moi, au contraire, ces valeurs sont le socle commun de notre société. 
Ainsi, je condamne avec force cette approche irresponsable qui ne va pas dans le sens ni de la responsabilisation de ces jeunes ni dans celui d’une meilleure intégration professionnelle. »

Mon intervention en vidéo :

Audition de Najat VALLAUD BELKACEM sur l’enseignement professionnel

CionACE Najat Vallaud Belkacem

Lors de l’audition de Mme la Ministre de l’Éducation nationale, Najat VALLAUD-BELKACEM, je suis intervenu sur le dossier de l’enseignement professionnel.

Ignoré, méprisé et trop réglementé en France, l’apprentissage est pourtant un outil anti-chômage très efficace chez nos voisins européens. Depuis 2012, il a subi l’accumulation des décisions dramatiques portées par ce Gouvernement alors qu’il s’agit d’un secteur très sensible aux mesures législatives et réglementaires. Les faits parlent d’eux-mêmes, qu’il s’agisse du financement, de la gouvernance, les décisions néfastes se sont accumulées.

Les chiffres en témoignent : 70 % des apprentis trouvent un emploi durable à la fin de leur formation. Malheureusement, alors qu’il est un véritable tremplin vers l’emploi et un formidable outil d’insertion professionnelle, l’apprentissage tourne au ralenti dans notre pays. Les entrées en apprentissage ont reculé -8% en 2013 et -2,9% en 2014 et la récente embellie en 2015 ne compensera pas les baisses successives…

En dehors de l’adaptation de la réglementation, l’un des axes majeurs de réforme qui mériterait encore largement d’être exploré serait de mettre fin à la trop forte étanchéité qui continue d’exister aujourd’hui en France entre le monde de l’éducation et le monde de l’entreprise. Les besoins des entreprises évoluent très rapidement et l’éducation nationale n’est pas assez réactive. L’adéquation entre la formation et l’emploi nécessite un soutien plus actif à cette filière.

Au-delà des interrogations traditionnelles et légitimes sur les mesures envisagées par le Gouvernement pour revaloriser cette filière et rapprocher l’école du monde du travail, le Président de la République annonce régulièrement qu’il souhaite favoriser les filières professionnelles et l’apprentissage alors pourquoi ne pas individualiser davantage les parcours et encourager les élèves à développer leurs compétences professionnelles ?

Mon intervention en vidéo :

 

Magnanville : deux policiers morts, un orphelin, un pays en crise

COMMUNIQUÉ

Mardi 14 juin 2016

Attentat à Magnanville

Rudy Salles : « Magnanville : deux policiers morts, un orphelin, un pays en crise »

attentat Magnanville Police Daech

Après Tel-Aviv, Orlando, cette nuit, à Magnanville (Yvelines), un couple de policier a été tué. Leur enfant de 3 ans, sauvé par le RAID est désormais orphelin. Cet acte a été commis par un jeune délinquant radicalisé de 25 ans se revendiquant de Daech.

Rudy SALLES réagit : « j’ai profondément été choqué par cet énième acte de terrorisme particulièrement lâche. J’ai une pensée émue pour cette famille des Yvelines qui a vu sa vie basculer en quelques heures.

J’ai aussi une pensée pour tous ces hommes et toutes ces femmes qui doivent nous protéger au quotidien et qui sont devenus des cibles à abattre jusque dans leurs foyers.
Après les actes terroristes que nous avons connus, la Police de la République a été encore touchée et assassinée cette fois, par « un loup solitaire ».

Alors que la France traverse une des plus graves crises de la Ve République, alors que nous sommes depuis des mois en état d’urgence, alors que certains profitent de ce chaos pour mettre à mal nos forces de l’ordre épuisées, beaucoup semblent oublier la menace terroriste qui rôde et frappe presque aveuglement.

Au lendemain de cet acte ignoble, nous devons privilégier la protection de tous face à la défense des intérêts si particuliers de certains. Nous ne sommes pas dans une bataille syndicale généralisée souhaitée par une minorité, ou dans la gestion de supporters enragés et avinés. Dans un état d’urgence, nous sommes dans une guerre contre le terrorisme. Les effectifs de nos forces de l’ordre, de notre police, de notre gendarmerie sont à bout. Usés par des mobilisations incessantes et paraissant secondaires quant au risque prioritaire qui s’est malheureusement manifesté à Magnanville.

Hier deux policiers de la République sont morts chez eux. J’espère que cette perte injuste permettra enfin à notre Gouvernement de mettre tous les moyens nécessaires dans cette lutte. Le parlementaire que je suis y sera particulièrement attentif et actif dans cette démarche. »

Attentat à Tel-Aviv : le terrorisme n’a ni de pays, ni de religion ni d’humanité !

COMMUNIQUÉ

Jeudi 9 juin 2016

Attentat à Tel-Aviv

Rudy Salles : « le terrorisme n’a ni de pays, ni de religion ni d’humanité ! »

#TelAviv @rudysalles #Soutien Tel-Aviv

Hier soir, deux palestiniens de Hebron ont commis un énième acte de barbarie sur la terrasse d’un café de Tel-Aviv. Ce matin, le bilan s’alourdit à 4 morts et 5 blessés.

Le député niçois, Président de France-Israël Nice Côte d’Azur réagit : « en ouvrant le feu sur les clients d’une terrasse, cet acte odieux ravive notre 13 novembre qui paraît un peu éloigné voire oublié chez nous.

Plus que jamais nous devons rester tous solidaires et soudés face à cet ennemi sans foi ni loi qui tue n’importe qui, pour n’importe quoi. Ce devoir de solidarité nous devons, nous français, le témoigner à l’image de celui exprimé par les habitants de Tel-Aviv, le 13 novembre.

Ce matin, j’ai une pensée très forte de soutien pour les victimes, les familles et nos amis de Tel-Aviv. »

Notre seule religion dans l’Éco-Vallée doit être l’innovation et l’emploi !

COMMUNIQUÉ

Mardi 7 juin 2016

Mosquée En Nour : décision du Tribunal administratif

Rudy SALLES :” notre seule religion dans l’Éco-Vallée doit être l’innovation et l’emploi !”

eco-vallee-original.500Rudy SALLES s’oppose totalement à l’ouverture d’un lieu de culte – quelle que soit la religion – au sein de l’Eco-Vallée et soutient la position de Christian ESTROSI : “En ma qualité d’adjoint aux relations internationales, je sollicite les grandes entreprises pour venir s’installer au cœur de l’Opération d’Intérêt National. La décision du tribunal administratif pourrait avoir pour conséquence de compromettre le projet Eco-Vallée porteur d’avenir et créateur d’emplois pour Nice et la Côte d’Azur” souligne Rudy SALLES.

Rudy SALLES s’insurge contre quelques réactions politiciennes qui n’ont aucun sens de l’intérêt général et qui cherchent sans relâche à affaiblir et ternir l’image de Nice :”certains mauvais esprits y voient une guerre de religion, moi j’y vois une bataille pour l’innovation et  l’emploi ! Un établissement religieux, quelle que soit la nature de son culte, n’a rien à faire dans ce territoire à enjeux !

Il espère que le bons sens triomphera et que les propositions raisonnables et responsables du Maire de Nice l’emporteront sur des considérations insensées et dangereuses pour l’avenir de Nice.

Audition de Jean-Christophe THIERY, Président de Canal Plus

@canalplus et ses concurrents VOD

@canalplus et ses concurrents VOD

J’ai interrogé M. Jean-Christophe THIERY, Président de Canal +, lors de son audition en Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale. J’en ai profité pour évoquer deux sujets : la perte d’abonnés régulière et massive ainsi que, la disparition de l’esprit canal, Canalplay et sa lutte contre les autres services VOD.

Mon intervention en vidéo :

Interview sur l’eSport par des étudiants en journalisme

Mission Sport numérique #eSport pré rapportRetour sur le rapport parlementaire sur lequel j’ai travaillé avec le Sénateur Jérôme Durain consacré à l’eSport, lors d’une interview réalisée par des étudiants en journalisme à Nice.

Examen proposition de résolution européenne sur la protection du droit d’auteur dans l’Union européenne

Harmonisation droits auteur Europe

Je suis intervenu en Commission des Affaires culturelles sur le rapport “Reda” qui concerne la mise en œuvre de la directive de 2001 sur l’harmonisation de certains aspects du droit d’auteur et des droits voisins dans la société de l’information, dans l’Union européenne. Ce document propose d’ouvrir une vaste révision du cadre européen du droit d’auteur, perçu comme un obstacle à la constitution d’un « marché numérique européen unique ».

Le vidéo de mon intervention :