Décès de Shimon Peres

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mercredi 28 septembre 2016

Décès de Shimon Peres

500_shimon-peres-14-juillet-2011Tout le monde fait le même constat, Shimon Peres était un des derniers pères fondateurs d’Israël, un combattant, un Homme d’État expérimenté, plusieurs fois Ministre et une fois Président, un homme de Paix et d’ouverture qui a reçu le prix Nobel, un homme de dialogue avec un sens de l’écoute.

Pour moi, c’était un homme chaleureux et humble qui vous mettait très vite à l’aise et qui aimait la France.

Avec un passé glorieux, il était plus que tout un visionnaire insatiable toujours tourné vers l’avenir. Lors de son 90e anniversaire, à Jérusalem, j’y ai découvert son dernier grand projet dont il était si fier : la création d’un aqueduc reliant la Mer rouge à la Mer morte, pour lutter contre l’assèchement de cette dernière. Ce projet était le fruit d’une collaboration active avec la Jordanie.

Il a incarné au quotidien une énergie, une exigence et une volonté d’aboutir dans ses démarches peu commune. Jusqu’à la fin, il s’est totalement dévoué à son pays. J’adresse toutes mes condoléances à sa famille, à ses proches et au peuple d’Israël.

Attentat à Tel-Aviv : le terrorisme n’a ni de pays, ni de religion ni d’humanité !

COMMUNIQUÉ

Jeudi 9 juin 2016

Attentat à Tel-Aviv

Rudy Salles : « le terrorisme n’a ni de pays, ni de religion ni d’humanité ! »

#TelAviv @rudysalles #Soutien Tel-Aviv

Hier soir, deux palestiniens de Hebron ont commis un énième acte de barbarie sur la terrasse d’un café de Tel-Aviv. Ce matin, le bilan s’alourdit à 4 morts et 5 blessés.

Le député niçois, Président de France-Israël Nice Côte d’Azur réagit : « en ouvrant le feu sur les clients d’une terrasse, cet acte odieux ravive notre 13 novembre qui paraît un peu éloigné voire oublié chez nous.

Plus que jamais nous devons rester tous solidaires et soudés face à cet ennemi sans foi ni loi qui tue n’importe qui, pour n’importe quoi. Ce devoir de solidarité nous devons, nous français, le témoigner à l’image de celui exprimé par les habitants de Tel-Aviv, le 13 novembre.

Ce matin, j’ai une pensée très forte de soutien pour les victimes, les familles et nos amis de Tel-Aviv. »

Entre État d’urgence, terrorisme, déchéance de la nationalité et les recours sur l’élection de Christian Estrosi, mon point de vue

RCN 89.3FM point de vueEntre État d’urgence, terrorisme, déchéance de la nationalité et les recours sur l’élection de Christian Estrosi, découvrez mon point de vue dans mon interview sur Radio Chalom Nitsan.

remise de chèque de l’association france israël en faveur des sinistrés des intempéries

En signe de solidarité, et pour venir en aide aux sinistrés des intempéries meurtrières et dévastatrices qui se sont abattues sur le département, l’Association France-Israël Nice Côte d’Azur, présidée par Rudy SALLES, Député des Alpes-Maritimes, Adjoint au Maire de Nice délégué aux relations internationales et au Tourisme, et Lauriano AZINHEIRINHA, Député suppléant et Adjoint au Maire de Nice, ont remis à la Croix Rouge Française un chèque en faveur des sinistrés des intempéries.

L’Association France-Israël Nice Côte d’Azur est une organisation apolitique non-confessionnelle qui regroupe des hommes et des femmes de toutes tendances politiques républicaines, religieuses ou philosophiques. Consciente que l’amitié repose sur la compréhension et le dialogue, elle favorise par tous moyens la connaissance mutuelle des réalités politiques, économiques, sociales, historiques et culturelles.

C’est un devoir pour l’Association France-Israël Nice Côte d’Azur de participer à la collecte de fonds visant à secourir les familles victimes des intempéries de ces derniers jours sur notre territoire, à l’image des valeurs d’humanisme sans frontières qui constituent les fondements de sa mission.

428739

 

Forum israélo-européen organisé par l’Etat d’Israël et la Fondation Konrad Adenauer

COMMUNIQUE DE PRESSE

Rudy Salles, Député, Adjoint au Maire délégué aux Relations internationales et au Tourisme a représenté Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur à un forum israélo- européen organisé par l’Etat d’Israël et la Fondation Konrad Adenauer en Israël (Herzlia et Jérusalem). Objectif de ce forum : appréhender de nouvelles stratégies d’échanges et de coopération entre Israël et l’Europe en « renforcant et développant les relations entre les villes européennes et israéliennes pour traiter de problèmes concrets ».

Afin de mieux faire connaitre la réalité d’Israël auprès du grand public, Rudy Salles propose que les échanges au niveau de la jeunesse soient renforcés afin de « faire découvrir ce pays tourné vers l’économie numérique et qui compte le plus grand nombre de start-up par habitant dans le monde ».

Il propose également que les coopérations entre les villes européennes et israéliennes soient développées et renforcées prenant pour exemple la voie que la ville de Nice a déjà ouverte en ce sens. « Telle est notre volonté avec Christian Estrosi, de travailler avec les villes israéliennes sur des sujets aussi variés que la sécurité, la gestion de l’eau, la santé, l’économie numérique au service de la gestion des villes (la smart City). Tout ceci a permis de progresser dans tous ces domaines au bénéfice des Niçois et des Israéliens. Le partage de la science, du savoir, de la culture renforcent la compréhension et éloigne la haine et la guerre. »

Rudy Salles était le seul élu français présent à cette conférence qui réunissait des parlementaires de toute l’Europe. 

FullSizeRender

Rudy Salles accueilli par M. Samuel REVEL, directeur des Affaires Europeennes au Ministère Israélien des Affaires Étrangères

Attentat à Tel-Aviv : “ce matin, je suis Charlie et je suis aussi israélien !”

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mercredi 21 janvier 2015

Attentat à Tel-Aviv

Attentat Tel-AvivCe matin, à Tel-Aviv, un terroriste palestinien de 23 ans a poignardé les usagers d’un bus du centre ville. Le bilan est lourd : 21 blessés dont plusieurs graves. Le Hamas s’est aussitôt félicité de cette attaque.

Rudy SALLES Président de l’Association France-Israël Nice Côte a réagi : « une fois de plus, les terroristes du Hamas s’illustrent au travers d’actes aussi lâches que barbares. Cette nouvelle attaque prouve une fois de plus que le terrorisme peut se traduire par un acte isolé. En revanche, il n’y a pas un terrorisme en Israël et un autre en France. A l’image de la grande marche du 11 janvier, nous devons nous serrer les coudes, nous unir et combattre de toutes nos forces ces extrémistes. Leur mode opératoire basé sur la terreur est le même, notre réponse doit être commune et très déterminée.

Au nom des membres de l’Association France-Israël Nice Côte d’Azur, je tiens à adresser un message de soutien aux 21 blessés et à leurs familles. Enfin, je souhaite souligner le courage du chauffeur de ce bus, qui a tout fait pour s’interposer face à ce terroriste palestinien, au péril de sa propre vie.

Ce matin, je suis Charlie et je suis aussi israélien ! »

Je vote contre la Résolution pour la reconnaissance … du Hamas !

Hamas

Reconnaissance de l’État Palestinien: un vote pour rien, un vote pour beaucoup !

Je me suis opposé au vote de la résolution socialiste reconnaissant un État Palestinien pour des raisons objectives et fondées à la fois sur le droit mais aussi sur des considérations politiques majeures.

Juridiques tout d’abord car ce vote n’a aucune légitimité et donc n’apportera rien à la reconnaissance d’un État Palestinien ni même au processus de paix. Chacun peut comprendre aisément que la paix et la reconnaissance mutuelle ne peuvent se faire sans la présence des principaux intéressés Israéliens et Palestiniens. En outre cette résolution est contraire aux dispositions de la Constitution de la Vème République qui veut que la diplomatie relève du Pouvoir Exécutif, c’est à dire du Président de la République et de son Gouvernement, le Parlement n’ayant aucune prérogative en la matière.

Sur le plan politique ce vote est également lourd de conséquences. D’une part, s’il ne règle rien du conflit Israélo Palestinien, il tend à semer la confusion. En effet, quelle Palestine cette résolution veut-elle reconnaître ? Celle des terroristes du Hamas qui soutiennent le Jihad, qui demandent qu’Israël soit rayé de la carte, qui fomentent des attentats contre des innocents, qui soutiennent les meurtres dans les synagogues ?

Cette posture ne sert ni le droit ni l’humanisme en la matière mais entretient plutôt une ambiguïté malsaine qui à terme, permettra aux terroristes de revendiquer une légitimité qu’ils n’ont pas.

Lorsque j’ai posé la question au Gouvernement deux jours avant le débat sur cette résolution, j’ai ressenti dans les rangs de la gauche des manifestations d’hostilité qui ressemblaient à de la haine. C’était comme si mon point de vue, celui d’un humaniste qui cherche à rapprocher les peuples, ne devait pas être exprimé.

Alors quelles sont les vraies motivations de la gauche sur ce sujet ? Je crois sincèrement que les auteurs de cette démarche se couvrent d’indignité. La gauche de la gauche a réussi à entraîner un Parti Socialiste à la dérive, à la recherche de son plus petit dénominateur commun. Se refaire une unité sur le dos du Proche Orient, sur le dos d’Israël est un exercice plus facile que de le faire sur les solutions à apporter aux grands problèmes que vivent les Français. Et puis il y a d’autres raisons, tenter de renouer avec un électorat perdu, dans les cités, dans les banlieues. C’est l’un des côtes les plus abjects de cette démarche que je dénonce et que je condamne. Une telle démarche recèle un risque de tensions communautaires pouvant mettre en péril la paix sociale dans notre pays.

Au total, il n’y a que du négatif dans cette démarche. C’est un vote pour rien en ce sens qu’il n’apporte aucune solution ni aucune perspective de paix. En revanche c’est un vote pour tout, c’est à dire qu’il ouvre de bien sombres perspectives de tensions nouvelles et pas seulement au Proche Orient mais aussi chez nous. Je me souviendrai longtemps de cette sinistre initiative qui restera dans les anales du Parlement comme un moment où le cynisme l’aura emporté sur la raison.

En France, les députés socialistes font une cure d’union sur le dos d’Israël

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mercredi 26 novembre 2014

Question d’actualité

2014.11.26 QAG Rudy SALLESEn France la majorité socialiste fait une cure d’union sur le dos d’Israël !

 Cet après-midi, j’ai interrogé le Gouvernement sur le projet de Résolution présenté par les députés socialistes en vue de faire reconnaitre par la France l’existence d’un Etat palestinien.

Sous très haute tension, entre les quolibets de certains et les cris des autres, les députés socialistes, verts et communistes ont tout essayé pour m’empêcher d’interroger le Gouvernement sur cette résolution que je trouve dangereuse dans le climat actuel, et dénuée de tout intérêt diplomatique réel.

Le Premier Ministre a laissé le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, répondre à côté de la plaque !

Pour conclure son intervention, j’ai pu constater une « standing ovation », bien préparée, des députés de la Majorité parlementaire qui ont profité de cette question idéologique pour se faire une « cure d’Union » sur le dos de la situation au Proche-Orient.

Cet autosatisfecit général et caricatural tend bien à valider l’idée selon laquelle cette résolution n’a pour but que de soutenir une démarche politicienne et électoraliste qui n’a rien à voir avec les avancées du processus de paix au Proche-Orient.

Je voterai contre ce texte !

Voici la vidéo de mon intervention :