loi sur la refondation de l’école : la montagne a accouché d’une souricette !

www.rudysalles.frCOMMUNIQUÉ DE PRESSE

ASSEMBLÉE NATIONALE

Jeudi 14 Janvier 2016

Rudy SALLES : “Suivi de la loi sur la refondation de l’école : la montagne a accouché d’une souricette !
En Commission « éducation » de l’Assemblée nationale, Rudy Salles, porte parole du Groupe UDI est intervenu sur le rapport du suivi de l’application de la loi sur la Refondation de l’école.
Le député niçois enfonce le clou : “A la lecture de ce document très « riche d’enseignements », il s’avère que la montagne a accouché d’une souris ou plutôt d’une souricette.
En effet, tout d’abord, ce texte n’a renforcé aucun lien entre le secondaire et les études supérieures. Le taux d’échec en première année d’université est alarmant. A cela, rien n’a été fait non plus, sur la formation continue ou en alternance.
Au lendemain des échanges avec la Ministre de l’Éducation nationale Mme Najat VALLAUD BELKACEM sur les politiques publiques dans le cadre la « mixité sociale » à l’école, le constat reste le même : celui de l’échec. Les carences éducatives persistent. Le nivèlement par le bas des enseignements exaspère la communauté éducative. Les professeurs à ce sujet n’adhèrent toujours pas à cette loi. Pire, elle les inquiète.
Au final, parler de « refondation » de l’école est un procédé de communication abusif, creux et mensonger. Il aurait plutôt fallu évoquer des mesures dans le cadre d’une réforme de notre école. En attendant, avec la réforme du Collège qui a encore aggravé ce lourd constat, tout reste malheureusement à faire.
Depuis 2012, la démarche du Gouvernement est dictée par un dogme sourd, muet et aveugle qui fait recruter mécaniquement à tour de bras des milliers d’enseignants : mais pour quoi faire ? Pour augmenter le nombre de professeurs insatisfaits et abandonné par un mammouth sclérosé et éloigné des difficultés de la communauté éducative au quotidien. Avec le Groupe UDI, nous continuerons d’être une opposition constructive et riche en propositions concrètes, respectueuses de l’avenir de nos enfants.
Son intervention en vidéo :