Politique de santé mentale : l’ARS Paca a perdu la tête !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mercredi 14 Décembre 2016

Séance de Questions orales sans débat (QOSD) –
question no 1581, relative à la situation de l’hôpital psychiatrique Sainte-Marie à Nice

Rudy SALLES : “Politique de santé mentale : l’ARS Paca a perdu la tête !

AN question Hôpital Sainte-MarieRudy SALLES a interrogé ce hier matin la Ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol TOURAINE sur la situation préoccupante de l’hôpital psychiatrique Sainte-Marie.

Le Député niçois précise: «  Depuis des mois je me bats face à la décision dangereuse prise par la Direction générale de l’Agence régionale de santé de la région PACA (ARS PACA) qui allait entraîner de graves conséquences pour le seul établissement psychiatrique de notre département : 300 à 400 emplois supprimés, une qualité de soin dépréciée, une viabilité économique en danger pour cet établissement vieux de 150 ans, des structures très coûteuses à mettre en place dans les CHU encore inadaptés, un personnel très expérimenté et sous pression livré à des décisions budgétaires voire arithmétiques incohérentes sur le terrain, etc.

D’une façon exemplaire, nous avons travaillé main dans la main avec la direction, l’intersyndicale et le personnel de l’Hôpital Sainte-Marie pour défendre une exigence en matière de soin, d’accueil pour les patients et de conditions de travail pour les salariés.

Aujourd’hui, le Gouvernement par le biais de la réponse de Mme BOISTARD* est allé dans notre sens en revoyant sa copie et en proposant un audit complet sur les conséquences de ce redécoupage sur cet établissement et au sens large sur la qualité et l’efficacité des services proposés en matière de santé mentale.

Les certitudes de l’ARS se sont transformées en inquiétude pour le Gouvernement qui a mandaté l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) pour réaliser un audit complet sur les conséquences réelles de ce redécoupage.

Je suis heureux de cette nouvelle orientation. Néanmoins, je resterai très attentif aux suites données à ce dossier sensible, au respect du maintien des soins qualitatifs apportés aux personnes et à l’amélioration des conditions de travail d’un personnel particulièrement méritant. A ce sujet, avec la fin de cette menace, je souhaite que la procédure de reconstruction de l’établissement sur site lancée par le Directeur de Sainte-Marie, M. Philip VROUVAKIS, puisse enfin aboutir. »

*Pascale BOISTARD,  Secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie

La vidéo de son intervention :

CQUÉ – Attentat à Nice du 14 juillet

je suis Nice

ATTENTAT À NICE

Vendredi 15 juillet 2016

Rudy SALLES :”François Hollande avait à choisir entre la guerre et l’inaction ; il a choisi l’inaction et nous avons la guerre.

Sa réaction : “hier soir, une barbarie aveugle et sans nom a frappé Nice, ma ville. Après avoir assisté aux feux d’artifices, j’ai connu une scène de panique, de guerre et de chaos. J’ai été véritablement choqué. Choqué par une volonté inhumaine de tuer un maximum de personnes, choqué par la terreur qui a envahi une foule immense et innocente, choqué par les parents, les frères, les sœurs ou les amis qui recherchaient leurs proches disparus. Durant la nuit, je suis revenu avec Bernard CAZENEUVE et Christian ESTROSI sur les lieux de ce massacre. J’ai eu l’impression de découvrir un véritable champ de bataille, entre les morts, les blessés et les gens traumatisés. Seules les poussettes, les vélos d’enfants nous rappelaient tragiquement que ce périmètre n’était pas fréquenté par des soldats mais par des familles entières.

Comment ne pas imaginer être à la place de ces gens, de ces victimes, de ces familles ? Je leur adresse avec beaucoup d’émotions mes pensées les plus fortes et les plus réconfortantes.

Hier soir, Nice a saigné, Aujourd’hui Nice est triste et en colère. Une colère à vif et sourde liée à une incompréhension collective : combien faudra-t-il de morts pour que notre Gouvernement agisse !
Face à cet énième massacre organisé, ce Gouvernement aux « réactions éphémères » apparaît comme un bateau ivre dont le capitaine a quitté depuis très longtemps la barre. Nous sommes en situation de guerre contre un terrorisme qui n’a aucune limite, qui tue, qui écrase des enfants et des femmes enceintes à la volée.

Dans un contexte d’État d’urgence, les « actions » du Gouvernement ne sont toujours pas à la hauteur. Les revirements sur la déchéance de nationalité, les choix sécuritaires non assumés, inadaptés ou voire inexistants et enfin, les rivalités médiatisés aux teintes présidentielles ne font et ne feront pas de cet exécutif, un gouvernement de guerre.

François Hollande avait à choisir entre la guerre et l’inaction ; il a choisi l’inaction et nous avons la guerre.

Aujourd’hui, nos forces de l’ordre fatiguées et incomprises sont à bout. Elles sont admirables. Nous devons les soutenir, et répondre à leurs attentes. L’État d’urgence permet de mettre en place des décisions rapides, efficaces et attendues par tous. Nous avons été attaqués hier, 14 juillet 2016, jour de fête nationale, le symbole de la révolution française, qu’attend le Gouvernement pour incarner cet héritage républicain ?

Cours d’instruction civique au Collège Vernier

20160310_102108_20 site

C’est à l’invitation de Monsieur François CORNU, Proviseur du Collège International Vernier, que Rudy SALLES s’est rendu à la rencontre des élèves pour un cours d’instruction civique grandeur nature. L’occasion pour le parlementaire niçois d’expliquer aux collégiens le fonctionnement de l’Assemblée Nationale, ainsi que le rôle du Député.

Pendant deux heures, les élèves ont ainsi pu échanger avec le parlementaire. Un moment toujours très convivial où les questions fusent : « Pourquoi avez vous choisi d’être Député ? Quelles études faut-il faire pour devenir Député ? Combien gagnez vous par mois ?».
C’est sans langue de bois que Rudy Salles a répondu à toutes les questions, ravi d’échanger avec des élèves visiblement très intéressés, et ravi également de retrouver l’établissement dans lequel il a lui même passé une partie de sa scolarité…

Dép.2015 Canton Nice 7, un lancement de campagne réussi !

Canton Nice 7 Lancement de la campagneDans le cadre des élections départementales des 22 et 29 mars 2015, j’ai participé, samedi matin, au lancement de la campagne d’Honoré COLOMAS et de Fatima KHALDI dans le 21e canton des Alpes-Maritimes (Canton Nice 7) accompagnés de leurs “remplaçants” Emmanuelle FERNANDEZ-BARAVEX et le Pr Laurent CASTILLO.

Comme Christian ESTROSI, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Député-Maire de Nice, et Jean-Paul DALMASSO, Maire de La Trinité, j’ai tenu à être présent à ce lancement de campagne qui s’est déroulé devant une centaine de personnes dans une ambiance chaleureuse, décontractée mais surtout teintée par une forte détermination des candidats.

Je suis intervenu pour apporter mon soutien le plus total à ces candidats que je connais très bien et qui sont représentatifs de nos trois communes, Nice, La Trinité et Saint-André-de-La-Roche par leurs actions et leurs engagements au quotidien. J’ai rappelé que les électeurs ne devaient pas se faire avoir par les autres candidats, ces “nomades de la politiques” qui ne se soucient ni de nos concitoyens ni des tâches à accomplir. Seul leur intérêt particulier compte !

Enfin, Honoré COLOMAS, Maire de Saint-André-de-La-Roche et Conseiller général sortant  et de Fatima KHALDI, Adjointe au Maire de Nice sont les seuls candidats crédibles pour construire une future Majorité départementale et ainsi porter les attentes et les projets de nos concitoyens.

Mon intervention en vidéo :

 

Oui, le contournement de Nice gratuit est une évidence !

 

Contournement de NiceCOMMUNIQUÉ DE PRESSE

Vendredi 17 octobre 2014

« Oui, le contournement de Nice gratuit est une évidence ! »

Depuis 2005, Rudy Salles se bat pour la suppression du péage St. Isidore, le projet de doublement de l’A8 et  le problème de son éclairage aux abords de Nice.

Rudy Salles réagit : « La gratuité du contournement de Nice est une évidence pour les niçois qui au fil des années, ont très largement dépassé le montant de la redevance réclamée à l’époque par le concessionnaire dont les arguments ne tiennent plus.

Aujourd’hui, dans un contexte de crise, il en va de la santé économique de nos entreprises et du pouvoir d’achat des niçois, d’assurer la gratuité d’une liaison urbaine essentielle à son développement.

A la lumière des derniers bilans démontrant les profits inégalés du concessionnaire actuel, toute contestation de sa part ne peut apparaître que comme un abus de situation de monopole au détriment de la population.

Ainsi, je m‘inscris totalement dans la démarche de notre Député-Maire, Christian ESTROSI et appuierai sa démarche en ma qualité de parlementaire pour la mise en place d’une Commission d’enquête sur l’autoroute A8, à l’Assemblée nationale. »

le collège de l’alliance israélite universelle en visite à l’assemblée nationale

 

J’ai reçu aujourd’hui une délégation d’élèves du collège/lycée de l’Alliance israélite de Nice, pour une visite de l’Assemblée Nationale. Ils ont ainsi pu découvrir l’histoire et le fonctionnement de cette institution parlementaire, véritable lieu de vie et de travail.

Cette visite était également pour les enfants l’occasion de mieux comprendre le rôle de cette institution, ainsi que le rôle des Députés. Une expérience enrichissante pour ces enfants qui ont pu vivre l’expérience de la démocratie en grandeur nature.

downloadet en compagnie de Christian Estrosi, Député-maire de Nice.

photo 1

Nice et Viareggio font carnaval commun

Le Carnaval de Nice et celui de Viareggio sont nés la même année, en 1873. Un peu comme celui de Nice, le carnaval de Viareggio se déroule sur plusieurs semaines et culmine lors du Mardi gras. Un passé commun et de nombreuses similitudes qui ont conduit les deux villes à jumeler leur Carnaval en 2011. Un protocole vient d’être signé afin de resserer les liens, et de créer une impulsion entre nos deux belles cités.

Nice Viareggio