Rudy SALLES s’engage dans la campagne de la Primaire ouverte de la Droite et du Centre !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Lundi 3 octobre 2016

Primaire ouverte de la Droite et du Centre

Rudy SALLES s’engage dans la campagne de la Primaire ouverte de la Droite et du Centre !
avec Nicolas Sarkozy

Les 20 et 27 novembre prochains se dérouleront les deux tours de la « Primaire ouverte de la Droite et du Centre ». Les sept candidats sont aujourd’hui connus. Aucun n’est issu d’un parti du Centre.

Face à cette situation, de nombreux élus et militants centristes souhaitent participer à ce scrutin pour défendre leurs idées, leurs valeurs et leurs convictions. Après avoir fait le tour des cadres centristes de la région, Rudy SALLES a décidé de prendre une part active dans cette campagne.

Rudy SALLES : “Depuis de nombreuses années, j’ai été favorable à une primaire de la Droite et du Centre. D’ailleurs, comment aurions-nous pu aborder la prochaine élection présidentielle sans cette étape démocratique nécessaire, devenue obligatoire compte tenu des risques politiques encourus et de l’urgence de redresser la France.

Aujourd’hui, sans candidat de l’UDI, sans candidat du Nouveau Centre, j’ai décidé de participer activement à la « primaire ouverte de la Droite et du Centre ».  Pour cela, à l’issue d’une réflexion  avec les cadres régionaux de mon parti, mais aussi personnelle, j’ai décidé de soutenir le seul candidat qui est en mesure de répondre efficacement à l’état d’urgence que nous traversons et au besoin absolu de réformes pour redresser la France. Élu niçois, la sécurité est devenue encore plus, une priorité absolue depuis le 14 juillet.

Pour cela, j’ai décidé de soutenir le candidat Nicolas SARKOZY lors de cette primaire.

Récemment, j’ai déjà pu m’entretenir avec lui pour exposer un certains nombres de points incontournables à la définition d’un projet présidentiel compatible avec nos idées centristes.

Dès lors, je compte prendre toutes mes responsabilités dans cette campagne pour enrichir ce projet politique, défendre nos valeurs et construire avec Nicolas SARKOZY, un véritable avenir à notre pays.

Cqué – le chaos dans les aéroports en grève devient une opportunité pour tout terroriste !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mercredi 23 mars 2016

Question au Gouvernement – QAG

Sécurité dans les aéroports lors des grèves

Orly Ouest dimanche dernier pendant la grève

Orly Ouest, dimanche dernier pendant la grève

Rudy SALLES « le chaos dans les aéroports en grève devient une opportunité pour tout terroriste ! »

Faisant suite aux attentats à Bruxelles, Rudy SALLES, Député des Alpes-Maritimes, a mis en garde le Gouvernement sur le risque encouru par les usagers des transports en commun, notamment aériens.

Voici l’intégralité de sa question : « Au nom du groupe UDI, je veux faire part de notre effroi face aux attentats terroristes de Bruxelles et adresser aux victimes nos sentiments de compassion et de solidarité. Plus que jamais le renforcement de la coopération Européenne s’impose pour faire face à ces lâches attaques qui veulent anéantir nos sociétés et leurs valeurs de liberté et d’humanisme.
Avant même les évènements de Bruxelles j’avais l’intention de vous interroger sur la sécurité dans nos aéroports notamment les jours de grève. En effet, je me suis trouvé, comme beaucoup de passagers, bloqué à l’aéroport d’Orly dimanche après-midi. Du fait de la grève des contrôleurs aériens, les passagers ne pouvaient pas entrer en salle d’embarquement et devaient attendre dans le hall jusqu’à ce que le départ de leur vol soit confirmé ou annulé. C’est ainsi qu’environ 500 personnes se trouvaient immobilisées les unes contre les autres pendant de longues heures. Cet état de fait m’a alors interrogé sur les risques d’attentats en pareille situation. C’est pourquoi, à État d’urgence exceptionnel, mesures d’urgences exceptionnelles, je crois que de tels rassemblements, dans les aéroports, les gares ferroviaires ou routières, sans contrôle, les jours de grèves devraient être mieux réglementés voire interdits à moins que le droit de grève lui-même ne doive être réexaminé quand la sécurité des personnes est en jeu. J’aimerais connaître votre position sur ce sujet. Je vous remercie. »
Pour Rudy Salles, la réponse faite par le Ministre des Transports, Alain VIDALIES est juste scandaleuse et dangereuse. Le Député niçois aurait préféré entendre le Ministre de l’intérieur, Bernard CAZENEUVE dont les responsabilités et les actions sont totalement indépendantes de l’influence des syndicats des transports… directement concernés par ce sujet.
Mal à l’aise, en balbutiant, Alain VIDALIES divise idéologiquement la portée de sa réponse en deux aspects : le Droit à la Sécurité et le Droit de grève. Il considère les deux sujets d’une façon indépendante. Or, nous vivons une guerre contre le terrorisme qui ne fait aucun distinguo entre ces deux aspects.
Rudy Salles : « La sémantique et l’idéologie développées par le Ministre le préservent d’un retour de bâton syndicaliste, mais ne nous protègeront jamais des bombes. Si ces actes odieux et barbares s’étaient déroulés à Orly, Roissy, Nice ou Marseille ce week-end en pleine grève, quelle aurait été alors la réponse du Ministre VIDALIES ?

Ma proposition était simple et responsable. Il ne s’agissait pas de faire disparaître le Droit de grève mais de le rendre plus transparent face à la menace de ces actes barbares. Obliger les grévistes a annoncé les numéros de vol ou de trains annulés en amont permettrait de limiter les déplacements et le phénomène dangereux de regroupement propice à tout acte terroriste. Dès lors, je ne compte pas limiter mon intervention à la réponse du Ministre des Transports. Je vais écrire très rapidement au Ministre de l’Intérieur, pour aborder avec lui ce problème et les solutions à y apporter dans les plus brefs délais. »

Compte rendu du Comité de quartier de Las Planas #Nice06

Nice-Matin revient sur la réunion du Comité de Quartier de Las Planas qui s’est tenue il y a quelques jours. Cette assemblée a été aussi démocratique que constructive. Les échanges ont été riches et concrets. Des pistes de réflexions et des actions ont été proposées pour améliorer la vie au quotidien des riverains de ce quartier de Nice Nord.

L’article de Nice-Matin.

20131227-112750.jpg

L’application de la Loi Républicaine n’est pas une option, c’est une obligation!

o-TRAPPES-RASSEMBLEMENT-facebookDans la nuit du 19 au 20 juillet ont eu lieu des événements inacceptables survenus après un contrôle d’identité de la police sur une femme entièrement voilée. En effet, alors que ce contrôle se déroulait selon la procédure normale, le mari s’opposait violemment à la démarche de la police et agressait le représentant de l’ordre. A la suite de cet incident, une horde sauvage de 250 voyous s’en prenaient d’abord au commissariat de police puis aux équipements publics de la ville de Trappes semant la terreur toute la nuit durant dans une atmosphère de guérilla urbaine.

Je condamne sans réserve ce déchainement de violence inadmissible. En effet, la Loi de la République est l’expression de la volonté générale. Elle doit être appliquée sur l’ensemble du territoire national avec la même justesse, sans distinction ni discrimination. D’ailleurs, si l’Etat omettait de faire respecter une Loi votée par la Représentation Nationale, ce serait la fin de l’idéal Républicain qui est le fondement de notre démocratie.

En l’occurrence, la loi sur l’interdiction de la burqa dans les lieux publics, que j’ai votée, est un texte pour protéger la dignité de la Femme qui doit pourvoir vivre « à visage découvert ». Son non respect est une infraction particulièrement grave. Et que l’on ne vienne pas nous dire qu’il s’agit d’un signe religieux, là où on assiste à une provocation provenant de mouvements hostiles aux libertés fondamentales et à la démocratie. D’ailleurs les premières victimes de ces groupes sont les femmes musulmanes.

Je comprends le « ras le bol » des policiers qui s’estiment être les boucs émissaires de ces extrémistes. Effectivement, le rôle de nos institutions est de faire respecter l’ordre Républicain et de défendre le socle des valeurs qui nous unissent. De cette manière, lorsque la Loi sur la burqa n’est pas mise en œuvre strictement, c’est l’un des piliers de notre République que l’on ébranle. La Laïcité n’est pas une option, elle est l’un des fondements de l’ordre Républicain Français. Elle constitue donc une obligation impérieuse à respecter par tous et sur l’ensemble du territoire de notre pays.

Le Gouvernement doit faire preuve de la plus grande fermeté, et pas seulement dans les discours. Il a un peu de mal à masquer ses contradictions entre Manuel Valls qui a voté la loi anti burqa et François Hollande qui ne l’a pas voté. Néanmoins l’essentiel est en cause. Ce qui vient de se passer à Trappes est une mise à l’épreuve de la République. J’appelle donc à la plus grande fermeté afin que ces voyous, ces sauvages, ces individus qui veulent saper l’ordre Républicain sachent que nous ne baisserons pas les bras et que nos valeurs humanistes seront plus fortes que leur obscurantisme.

Manuel Valls visite la ZSP de Nice Est – La Trinité

 

En fin d’après-midi, avec le député-Maire de Nice, Christian Estrosi, nous avons accompagné le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls lors d’une visite de terrain du quartier de l’Ariane et de la commune voisine de La Trinité.

Ainsi, nous avons pu passer en revue les moyens mis en place dans le cadre de la Zone de Sécurité Prioritaire : un premier signe encourageant.

20130214-223536.jpg

Les chiffres truqués de Manuel Valls

Manuel Valls a décidé de publier les chiffres des voitures brûlées de la Saint Sylvestre. J’étais contre car je considère que c’est encourager les voyous à dépasser leurs propres records d’autant que le Ministre a indiqué que ces statistiques seraient publiées ville par ville.

Or c’est là que le bat blesse. Sur la ville de Nice le Ministère de l’Intérieur a annoncé 9 voitures brûlées. Or les services des pompiers en ont dénombré 14, soit 50% de plus! Qu’elle fiabilité ont donc les chiffres du Ministère de l’Intérieur? Qu’elle est la finalité de tout cela? Faire un mauvais coup de communication sur le dos des drames vécus pas des milliers de Français. Le procédé est méprisable et mérite d’être dénoncé.

Et d’ailleurs, parce que ce que je dis est vrai, la préfecture des Alpes Maritimes vient de revoir le nombre de voitures brûlées à la hausse puisque le dernier chiffre retenu est de 13!

Manuel Valls, au lieu de truquer les chiffres et de faire sa pub sur la délinquance du 31 décembre, ferait mieux de s’occuper des 45.000 voitures brûlées chaque année sur la voie publique et dont on ne parle pas dans les média mais qui pénalisent tant de Français.

Et que dire d’une école maternelle brûlée à l’Ariane. Les coûts de remise en état vont représenter plus de 300.000€. Les Niçois doivent-ils payer ou l’Etat, incapable de mener une véritable politique de sécurité, décidera-il de mettre la main à la poche? La ville n’attendra pas. L’école sera donc en mesure de réouvrir dès lundi.

20130102-133828.jpg